Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce : « Le choix de la vaccination est le libre choix de chaque personne »

In other languages: GRBGENMKGEO

Le bureau de presse du Saint-Synode permanent de l’Église orthodoxe de Grèce a publié le communiqué suivant :

« Le Saint-Synode permanent de l’Église orthodoxe de Grèce s’est réuni hier et aujourd’hui, les 12 et 13 janvier 2021, par visioconférence, sous la présidence de S.B. l’archevêque de Grèce Jérôme.

Le Saint-Synode permanent a discuté exhaustivement ce qui concerne la célébration de la Théophanie et a souligné ce qui suit :

1) Le Saint-Synode de l’Église de Grèce, dès le premier moment de l’apparition de la pandémie, a géré celle-ci de façon responsable et a exhorté « à plusieurs reprises et de plusieurs manières » les fidèles « à unir leurs prières à celles du clergé pour la cessation rapide de la pandémie et à suivre les instructions des spécialistes pour faire face à la propagation du coronavirus, non pas par crainte pour la santé « individuelle », mais parce que le premier commandement après celui de l’amour de Dieu est l’amour du prochain, lequel est « le Christ sous une autre forme ». En tout état de cause, l’Église ne peut être, tant par sa parole que par ses actes, cause du mal et de la mort, mais elle contribue à la préservation de la vie, qui est un don de Dieu.

2) Il remercie le peuple orthodoxe et le pieux clergé qui, adhérant avec compréhension à l’esprit et aux décisions du Saint-Synode depuis le début de la pandémie, ont observé les mesures sanitaires prescrites par les décisions des spécialistes et de l’Etat hellénique.

3) Il souligne que la fête de la Théophanie s’est déroulée dans l’ordre et le respect des mesures sanitaires dans les églises, tandis que les cas d’écarts par rapport à celles-ci hors des églises ont été minimes et malheureusement amplifiés par les médias.

4) Il proteste avec véhémence contre les publications, non pas celles qui exercent des critiques, bien que dures envers l’Église, mais celles qui, de façon unilatérale systématique et intentionnelle, prennent pour cible l’Église, ses pasteurs et son peuple et s’efforcent de culpabiliser toute manifestation des sentiments religieux. La foi n’est pas un fait personnel selon les conceptions protestantes, mais une relation qui est vécue par excellence dans l’office divin collectif (le culte public), qui est reconnu comme la façon d’être membre de l’Église orthodoxe.

5) Il dénonce les clichés des excès de la célébration de la Théophanie des années précédentes comme de celle-ci, présentés par les chaînes TV Alpha, Skaï et Star, de même que les publications dans la presse de même contenu. De telles méthodes ne peuvent avoir une relation avec la haute mission démocratique de la fonction journalistique.

6) Il déplore les attaques gratuites, antipopulaires et décadentes à « caractère révolutionnaire » contre les bureaux de la métropole du Pirée et de la cathédrale métropolitaine Saint-Ménas à Héraklion. Selon le récent « Rapport sur les incidents contre les lieux d’importance religieuse en Grèce » du Département des libertés religieuses et des relations interconfessionnelles de la Direction de l’éducation religieuse et des relations inter-religieuses du Secrétariat général des religions, 504 des 524 incidents qui ont été enregistrés en 2019, soit 96% du total, concernent l’Église orthodoxe, qui est partagée par l’écrasante majorité du peuple grec.

7) Il suit de près la question des vaccinations, par l’intermédiaire de la Commission synodale de bioéthique, qui informe par de continuels rapports le Saint-Synode au sujet de tous les développements. Dans ce cadre, le Saint-Synode a été informé que, à la suite de recherches, les vaccins contre la covid-19 utilisés à présent dans notre pays ne requièrent pas pour leur production l’utilisation de cellules embryonnaires cultivées. À l’occasion de cette information, le Saint-Synode réitère, particulièrement à ceux de ses membres qui ressentent une sensibilité particulière aux scénarios de menaces et de dangers, fondés unilatéralement et non contrôlés, et ce soit sur la base d’informations journalistiques amplifiées, principalement internet, soit sur divers préjugés : que le choix de la vaccination n’est pas un problème tant théologique et ecclésiastique qu’essentiellement médical et scientifique, et qu’il constitue le libre choix de chaque homme, en lien avec son médecin, sans que la vaccination ne constitue une déchéance de la foi et de la vie véritables.

Au demeurant, l’un des hiérarques de l’Église de Grèce, S.E. le métropolite de Naupacte et Agios Vlasios Hiérothée a été vacciné, représentant S.B. l’archevêque d’Athènes Jérôme qui ne pouvait être vacciné pour des raisons médicales. »

Source: Orthodoxie.com

DONATE TO DOXOLOGIA INFONEWS

BANK: Eurobank Bulgaria AD (Postbank)

IBAN: BG46 BPBI 8898 4030 6876 01

or through PayPal